Avis | Shining

Shining – Stephen King

576 pages

« Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ? »

Stephen King est sans conteste mon auteur préféré et ce livre ne fait que le confirmer. Je n’avais encore jamais lu Shining, livre pourtant bien célèbre et incontournable de l’auteur, jusqu’à il y a quelques jours.. et malgré ma panne de lecture encore récente et le nombre de pages plutôt conséquent, je l’ai dévoré.

Shining, pour ceux qui vivent dans une grotte, c’est l’histoire d’une famille avec une histoire un brin compliquée qui s’installe le temps d’un hiver dans un hôtel au passé lui aussi douteux. Le tout dans une certaine ambiance malaisante.

J’ai vraiment réussi à ressentir des émotions fortes au fur et à mesure des pages. De l’attachement, du dégoût et beaucoup d’appréhension, voire même de peur pour le sort à venir du petit Danny. L’histoire est cohérente, bien ficelée et même vraisemblable malgré l’empreinte de surnaturel. L’auteur nous fait plonger dans un univers que j’adore : effrayant à souhait sans pour autant être gore. Pas de viscères apparents ou de descriptions absolument hideuses, seulement des images subliminales envoyées au fin fond de votre esprit et qui hanteront vos nuits. L’histoire alterne entre descriptions pour mieux se projeter dans cet univers effrayant et scènes d’action haletantes pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Maintenant que j’ai lu Shining je vais enfin pouvoir visionner le film, film mythique que je me retenais de regarder jusqu’à présent (je voulais absolument lire le livre en premier, comprenez-moi !).

Pour conclure très brièvement : Shining est véritablement un classique à lire une fois dans sa vie et je trouve sa réputation très bien méritée.

E X T R A I T S

« Tu peux fuir un étranger ; mais tu ne peux pas te fuir toi-même. »

« Tu perds la tête, tu déménages, tu travailles du chapeau, tu as les méninges en accordéon, tu as une araignée au plafond, tu as le timbre fêlé, tu ondules de la toiture, tu es bon pour le cabanon. Ou, tout simplement : tu deviens fou. »

« La vie est dure, Danny. Le monde ne nous veut pas de mal, mais il ne nous veut pas de bien non plus. Il se fiche de ce qui nous arrive. »

« La médiocrité des hommes a fini par me faire fuir. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s