Bookhaul #1

Bonjour, plus ou moins récemment j’ai pu faire l’acquisition de nouveaux livres. Chaque mois la bibliothèque de la ville dans laquelle j’étudie organise une vente de livres pour renouveler les stocks et se débarrasser de certains ouvrages. Les prix sont très intéressants : seulement 2€ le kilo ! Autant vous dire que je suis ravie. Je pense y retourner après les vacances de Noël. En attendant, voici mes dernières acquisitions.

Patricia CORNWELL – Une mort sans nom

« Le quotidien du médecin légiste Kay Scarpetta, déjà bien encombré de violence et de mort, va basculer dans l’horreur. Une jeune femme inconnue, retrouvée nue dans la neige, adossée à une fontaine de Central Park, porte de toute évidence les signes du rituel morbide de Temple Gault. Voici que resurgit le meurtrier psychopathe qui a échappé à toutes les polices en laissant dans la mémoire de Kay une blessure à vif. L’enquête menée avec ses collègues policiers Marino et Wesley lui fait très vite comprendre que le tueur a un compte personnel à régler avec elle, que tous les moyens sont bons pour la terroriser, y compris le harcèlement de son adorable nièce, la reine de l’informatique. » // Je connaissais déjà Patricia Corwell et sa saga avec le médecin légiste Scarpetta et j’avais plutôt bien aimé le livre que j’avais lu. Mes parents l’avaient quant à eux véritablement adoré ! Je l’ai donc acheté en partie pour eux aussi car je sais qu’il leur plaira.

John BINGHAM – Le compagnon de la nuit

« Deux strangulations, un suicide et une exécution au pistolet. Petite monnaie du chantage. Les secrets se paient cher… Mais les maîtres-chanteurs ont aussi leurs faiblesses. Comment celui-ci aurait-il pu prévoir que sa passion pour la pêche allait, lui être fatale ? » // Pour ce livre, c’est plutôt le résumé qui m’intriguait. Le compagnon de la nuit a l’air d’être un thriller tout à fait sympathique et ironique.

Stephen KING – Danse macabre

« Ce recueil de nouvelles regorge d’inventions et de violence. Le fantastique et l’horreur surgissent au détour des réalités les plus familières. Ainsi… Quand un tueur à gages rentre de voyage, mission accomplie, et qu’il découvre dans un colis arrivé en son absence des soldats de plomb, il a envie de sourire, non ? Il aurait tort… Quand des camions mènent un train d’enfer sur le parking de votre motel et vous assiègent, n’y a-t-il pas de quoi devenir fou ? Surtout quand on s’aperçoit qu’il s’agit de camions sans chauffeur… » // Pour celui-ci je triche un peu. Je ne l’ai pas acheté, c’est mon chéri qui me l’a donné. Il l’a trouvé dans une boîte à livres perdue dans un petit village. Étant une véritable fanatique de Stephen King j’ai vraiment été ravie !

Agnès DESARTHE – La plus belle fille du monde

« Les enfants, je vous présente, Liouba Gogol, a dit M. Dubeuf au moment où elle pénétrait dans la salle. Personne n’a ri. C’était comme si une averse de neige s’était soudain abattue sur la salle. J’ai pensé à toutes les fois où j’avais traité Djézone de gogol et j’ai eu honte. Je n’étais pas la seule. Nous étions collectivement victimes d’un retournement de sens. À partir de cette seconde, gogol ne voulait plus dire débile, ça voulait dire un mètre soixante-dix, un visage en triangle, des joues roses, des yeux verts, un chignon blond à moitié défait, une bouche très rouge et de longues mains de pianiste. Dès l’instant où la plus belle fille du monde débarque dans sa classe, Sandra, la narratrice de cette histoire, sait que plus rien ne sera comme avant… » // Il me semble que j’avais déjà lu ce livre il y a quelques années. Cependant, comme je ne m’en souvenais plus bien, je l’ai quand même acheté (et puis, pour deux euros le kilo je n’allais pas me priver !).

Helen FIELDING – Le journal de Bridget Jones

« Célibataire londonienne de 30 ans, Bridget Jones décide de tenir un journal intime et de prendre des bonnes résolutions : arrêter de fumer, perdre du poids et surtout trouver enfin un petit ami correct. Daniel Cleaver le coureur de jupons ? Ou Mark Darcy le psycho-rigide ? / Ce livre fait largement écho à Orgueil et Préjugés de Jane Austen (noms, caractères, histoire…), mais avec une vision contemporaine et extrêmement humoristique. Helen Fielding approche de manière réussie et corrosive sa société dans ce roman ainsi que dans sa suite, Bridget Jones : l’Age de raison. » // J’ai déjà vu les films et je les avais trouvé très sympathiques. Ma mère possède le deuxième tome et me les a vivement conseillés. C’est donc tout naturellement que je me suis jetée sur le premier lorsque je l’ai vu tristement abandonné au milieu de tous ces livres en vente.

Anne PHILIPE – Un été près de la mer

« C’est un été radieux, comme si les beaux jours ne devaient jamais cesser d’être beaux. Les grandes personnes et les enfants sont vacants, jouant ou rêvant entre la mer et les vignes, dans la chaleur heureuse. Tant de lumière, de paix, de joie présente et promise – une jeune femme attend un enfant pour bientôt – finissent étrangement par vous serrer le cœur. On se sent pris d’angoisse et on s’en veut, puisque rien ne la justifie. » // Je ne connaissais pas du tout ce livre. J’ai craqué parce que la couverture m’inspirait bien et me donnait envie. Affaire à suivre.

Et toi, quels sont tes derniers achats livresques ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s