Avis | Orange

Orange – Ichigo Takano

6 mangas

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 4mgv.png

Résumé du premier tome
« Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent… »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 4mgv.png

C’est par le plus grand des hasards que je suis tombée sur ce manga. A la bibliothèque je cherchais un nouveau manga à commencer. J’ai pris les trois premiers tomes d’Orange uniquement parce c’était l’un des seuls mangas dont le premier tome était disponible, à attendre tranquillement sur le devant d’une étagère. Et aussi parce que la couverture était sympa. Autant dire que j’ai bien fait !

Un très rapide résumer pour t’intriguer et te donner envie : Naho, reçoit une lettre du futur, rédigée par une Naho de 10 ans plus âgée. Dans cette lettre, son futur elle lui demande d’effacer ses regrets. On suit donc l’histoire de Naho et de sa bande d’amis. Naho ne sait pas trop au départ si elle doit suivre les instructions données par la lettre. Elle se décide au fur et à mesure des évènements qu’elle voit se dérouler sous ses yeux. La lettre dit vrai. Une lecture émouvante sur l’influence que nous avons (ou n’avons pas) sur le cours du temps.

Honnêtement je ne sais pas si ma chronique sera à la hauteur de ce manga qui s’est avéré être un énorme coup de cœur. Je n’avais encore jamais lu de manga aussi touchant et bouleversant. Je connais plusieurs amies qui ont également lu ce manga et qui l’ont adoré. J’ai envie de le lire et de le relire mais je crois que mon pauvre petit cœur ne le supporterait pas.

Les personnages sont tous attachants. Les dessins sont très doux. Le récit l’est aussi. L’histoire est très forte et riche en émotion. Elle s’accentue de chapitres en chapitres et de tomes en tomes. Si les premiers chapitres sont agréables à lire, le cinquième tome les surpasse. Et tous restent saupoudrés d’une petite note dramatique et déchirante. J’ai eu les larmes aux yeux à la fin du tome 5.

Pour moi, c’est le cinquième tome qui clôt le manga et avec brio. A mon sens, il faut plutôt voir le sixième tome comme un bonus. L’auteur nous y partage le point de vue de Suwa à l’image de Divergente raconté par Quatre par exemple. Un dernier tome pas forcément nécessaire et qui n’est pas à la hauteur de tous les tomes précédents et qui croise les récits de manière nostalgique.

Désormais il ne me reste plus qu’à sortir mes mouchoirs pour regarder l’animé qui doit être (et j’espère de tout cœur) aussi beau. 

7 réflexions sur “Avis | Orange

      • Ce serait effectivement une vision très réductrice de l’univers manga… Pour l’instant le peu de lectures que j’ai eu (celles qui sont sur mon blog) ne me paraissent pas vraiment à la portée des enfants !
        Oui je te dirai ce que j’en ai pensé 😁
        À la sortie du confinement je vise en particulier une série de mangas dont j’ai entendu parler plusieurs fois : La Petite Faiseuse de Livres. Ça a l’air génial 😍

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s