Avis | Les Gouttes de Dieu (tome 1)

Les Gouttes de Dieu (tome 1) – Tadashi Agi & Shu Okimoto

240 pages

« Lorsque le prestigieux œnologue Yutaka Kanzaki décède, son testament est clair : son extraordinaire cave reviendra à celui de ses deux fils qui résoudra 12 énigmes concernant 12 vins. Il découvrira alors un 13e et mystérieux vin, inconnu de tous, surnommé Les Gouttes de Dieu. Une chasse au trésor sous forme d’enquête policière va confronter les deux frères aux caractères et parcours opposés… Mystères et investigations se succèdent autour des crus les plus prestigieux, pour les deux frères ennemis qui se livrent à une véritable course-poursuite. Au travers de cette affrontement, le scénario conduit le lecteur dans une découverte de l’univers du vin, son langage, ses particularités, ses traditions. »

Un manga qui parle de vin.. Pourquoi pas ? Inhabituel, assez original mais malheureusement beaucoup trop long et lent pour moi. Le manga compte une quarantaine de tomes. Personnellement je vais m’arrêter à ce premier tome ; je ne compte pas lire d’autres.

Le manga tourne beaucoup autour du vin, évidemment, et même s’il y a des éléments divertissants qui gravitent autour de cette thématique (relations etc), ils n’ont pas réussi à capter mon attention. Si les relations ou petites histoires avaient davantage été développées, j’aurai peut-être accroché.

En revanche, la couverture est vraiment magnifique. C’est elle qui m’a attiré en premier lieu. Les dessins des personnages sont tout à fait agréables et réussis. La thématique du vin en devient presque poétique.

La faculté de deviner l’origine des senteurs par leur simple odeur m’a toujours fascinée. Pour la petite anecdote : depuis toute petite, c’est quelque chose que je trouve merveilleux et je rêve d’en faire mon métier. Malheureusement, mes allergies rendent ce fabuleux projet inatteignable et le transforment en jolie chimère. Le personnage de Shizuku possède cette aptitude, ce don de la nature, et cela m’a beaucoup plût. J’ai un peu eu l’impression de me projeter à travers ce personnage charismatique pour lequel on ressent de l’affection.

A la fin du manga on retrouve un dossier très complet et fourni sur le vin. Je ne l’ai pas lu par flemme (j’avoue). J’ai été un peu submergée par les informations pendant ma lecture alors quand j’ai terminé le manga, je n’ai vraiment pas eu la foi d’en plus lire ce dossier même s’il doit sûrement être très intéressant et enrichissant pour la néophyte que je suis. Le gros point noir est le suivant : ma lecture a été rendue un peu laborieuse par cette abondance d’informations nouvelles.

 E X T R A I T S

« C’est là que se révèlent la légère muscade et la figue mûre… le grain de poivre et autres arômes matures… C’est là que la terre ouvre les yeux après un long sommeil… »

« Dans un verre de cristal Riedel si délicat qu’on le dirait sculpté dans de la glace…s’écoule un filet de ce qui semble être du rubis liquide. Après en avoir versé un fond dans ce grand verre, le sommelier vous le tend afin que vous le dégustiez. En faisant tourner légèrement le verre au-dessus de la table, au contact de l’air, une merveilleuse odeur se répand jusqu’à vos narines. Pendant un instant, vous avez l’impression de tenir entre vos mains un précieux bouquet de fleurs. »

3 réflexions sur “Avis | Les Gouttes de Dieu (tome 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s