Avis | Ravages

Ravages – Lison Carpentier

279 pages

« Clémence Duchesnay, trentenaire divorcée, partage sa vie entre son métier de photographe pour un magazine géographique et sa passion pour l’exploration urbaine. Lors d’une escapade dans l’ancienne prison de Rennes, elle découvre un jeune garçon agonisant dont le corps mutilé porte une inscription gravée sur le torse. Dès lors le cauchemar commence : prise au piège, Clémence commet l’irréparable et se trouve confrontée à un monstre sadique, pétri de vengeance qui utilise les lieux explorés par la jeune femme comme scène d’exposition de ses crimes. Lorsque son propre fils disparait, Clémence n’a d’autre choix que d’accepter le chantage de son bourreau et de suivre ses traces. »

Une histoire sombre, sanglante et captivante.

Je remercie tout d’abord l’auteure pour l’envoi de son roman mais également pour sa gentillesse, son attention et sa confiance. Cette chronique est la preuve que l’auto-édition cache de jolies pépites.

Le lecteur suit l’histoire de Clémence Duchesnay, trentenaire passionnée par la photographie de lieux abandonné. Sa vie va basculer du jour au lendemain lorsqu’elle va se rendre dans une ancienne prison rennaise. S’en suit une véritable course contre la montre durant laquelle la protagoniste va tenter d’élucider la macabre mise en scène dont elle fait partie malgré elle et de retrouver son fils. Vengeance perverse, cruauté et enquête sordide sont au rendez-vous dans Ravages.

L’intrigue est réellement bien ficelée. De nombreux rebondissements apparaissent au cours de l’enquête et maintiennent le lecteur en haleine. Bien qu’elle soit des plus obscures, l’histoire est cruellement crédible. J’adore les thrillers sanglants qui ne tombent pas dans les clichés et qui restent réalistes malgré leur noirceur apparente. Avec Ravages, j’ai été comblée !

Par ailleurs, j’ai grandement apprécié le style de l’auteure. Recherché et agrémenté d’adjectifs et de flash-back, il n’en est pas moins captivant. J’ai tendance à constater et même déplorer un style assez pauvre dans les thrillers. Cette pauvreté a pour but la fluidification du récit ; écrire simplement de manière à ce que les pages s’enchaînent, au gré du suspens. Ici, le roman est réellement bien écrit mais cela n’a diminué en rien mon intérêt. La seule petite faiblesse réside dans l’omniprésence de points de suspension qui m’a quelque peu déroutée. Cela ne m’a pourtant pas empêchée d’enchaîner les pages, avide de trouver des réponses à mes questions et pressée de découvrir le dénouement. D’ailleurs j’ai adoré la fin du roman, à la fois sombre et teintée d’espoir, à l’image de l’intégralité de ce thriller.

Les personnages sont tous torturés à leur manière et présentent une psychologie complexe et bien travaillée. C’est un point plus que positif car rares sont les romans s’attardant sur plusieurs personnages à la fois. Tous possèdent leurs propres démons et préoccupations. Tous présentent des failles plus ou moins sombres et importantes.

En bref, j’ai adoré Ravages qui constitue pour moi un vrai bon thriller qui mériterait d’être davantage lu. Je ne peux que te le conseiller si, comme moi, tu aimes les thrillers sombres et addictifs.

Si ce roman t’intéresse, je t’invite à le découvrir sur amazon en cliquant ici.

 E X T R A I T S

« Derrière l’apparat se cachait une réalité monstrueuse. »

« Elle s’était jetée seule dans un gouffre, elle se battrait seule pour en sortir. »

« Au vingt-et-unième siècle pouvait-on qualifier d’hommes des êtres qui nourrissaient de tels comportements barbares ? »

« Épuisée, elle finit par s’assoupir, voguant entre les souvenirs sombres de son enfance et les méandres cruels de sa vie actuelle. »

Tu peux également lire le premier chapitre de Ravages sur le blog de l’auteure.

2 réflexions sur “Avis | Ravages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s