Mes derniers emprunts #3

Bonjour, je suis récemment retournée à la bibliothèque (première fois depuis le confinement!) et je viens te montrer les livres que j’ai empruntés. J’avoue que la bibliothèque m’avait beaucoup manquée. Étant donné que j’ai acheté quelques romans récemment, j’ai décidé d’emprunter majoritairement des mangas pour contrebalancer avec ces lectures plus rapides. J’ai également pris deux livres davantage intellectuels disons.

Sayonara Miniskirt de Aoi Makino

Pourquoi je l’ai choisi ?
J’ai entendu parler de cette sortie très récente sur booktube. Je ne sais plus exactement qui mentionnait ce manga mais je me souviens qu’elle l’avait très bien vendu aha. Une jeune fille hyper girly décide de changer du tout au tout à la suite d’un traumatisme. Il ne m’en fallait pas plus pour que je craque ! Spoiler alert : Je l’ai déjà lu et j’ai bien aimé.

Le résumé
« Autrefois membre d’un groupe de J-pop, Nina a vécu une agression au couteau lors d’une rencontre avec des fans et ne s’en est jamais remise. Elle décide de retourner au collège mais sous une apparence plus masculine en coupant ses cheveux et en portant l’uniforme des garçons. À la suite d’une vague d’agressions envers les filles, les élèves du collège échangent entre eux sur le sujet. »

🌿🌿🌿

Les enfants de la Baleine d’Abi Umeda 

Pourquoi je l’ai choisi ?
J’ai pris les trois premiers tomes d’un manga qui me faisait de l’œil : Les enfants de la Baleine. La couverture est très esthétique, douce et recherchée. La saga est seulement composée de 14 tomes et j’avoue avoir un faible pour les mangas qui ne dépassent pas les 20 à 30 tomes.. Je me dis que si j’ai un coup de cœur je peux peut-être envisager d’acheter tous les tomes ! Par ailleurs, j’avais vraiment envie de le lire avant de visionner l’anime éponyme (qui, lui aussi, me tente énormément).

Le résumé
« Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce. À bord de la Baleine de glaise, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre… »

🌿🌿🌿

Réussir ma première création d’entreprise (5e édition) de Fabrice Carlier

Pourquoi je l’ai choisi ?
J’ai pour projet la création de mon autoentreprise. J’ai fouillé quelques minutes dans le rayon dédié à cette thématique et, après avoir feuilleté quelques ouvrages, je me suis arrêtée sur celui-ci qui m’a l’air à la fois complet et accessible.

Le résumé
« Qui n’a jamais été tenté de créer sa propre activité ? Pour autant, les statistiques sont claires : la moitié des entreprises crées ne passe pas le cap de la cinquième année. C’est pourquoi vous devez prendre conscience que la création d’entreprise ne s’improvise pas. Sa gestation comporte un certain nombre d’étapes clés, comme une étude de marché ou un business plan par exemple. Mais, au premier chef, vous devez vous connaître vous-même, identifier vos aptitudes et en tenir compte dans votre processus de préparation. Parce qu’il évoque toutes les dimensions inhérentes à la création d’entreprise, ce livre va vous aider à réussir la vôtre. »

🌿🌿🌿

Enfants maltraités occupons-nous de ce qui ne nous regarde pas de Carole Bouquet & Martine Brousse 

Pourquoi je l’ai choisi ?
J’ai bien envie de me diriger vers ce genre d’ouvrages intellectuels et qui me pousseraient à la réflexion. Le sujet est dur mais très important. Cette lecture s’annonce très intéressante et enrichissante. A lire entre deux lectures bien plus légères.

Le résumé
« Chaque jour, des enfants sont maltraités, frappés, violés ; chaque semaine, un à deux enfants, en moyenne, sont tués, souvent par un membre de leur famille. Cette violence, aussi sidérante soit-elle, n’a pourtant rien d’une fatalité. Le respect de la vie privée n’est pas un argument opposable à la vulnérabilité d’un enfant. Occupons-nous de ce qui ne nous regarde pas et qui nous concerne tous. Ce livre dresse un constat terrible, mais donne aussi des pistes pour protéger les enfants et sauver des vies. Chacun d’entre nous peut faire part de ses interrogations au numéro d’appel pour l’enfance en danger. Partout en France, des médecins forment des confrères au repérage des maltraitances, des enquêteurs apprennent à écouter et à recueillir la parole d’un mineur.

En cette année du trentième 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, il est urgent de lever complètement la chape de plomb qui pèse sur les violences faites aux enfants. »

4 réflexions sur “Mes derniers emprunts #3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s