Avis | L’Atelier des sorciers t1

L’Atelier des sorciers tome 1 – Kamome Shirahama

208 pages

« Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique ! Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence ! » 🧙🏼

L’Atelier des sorciers est un seinen maintenant bien connu. Pourtant, je n’avais jamais pris le temps de le lire pour m’en faire mon propre avis. Pour faire court : j’ai tout aimé. Les deux couvertures, les dessins, l’histoire, les personnages et l’univers.

En parlant de l’univers, celui-ci est foisonnant. J’ai adoré entrer dans cet univers très complet. Les explications gravitant autour de la magie sont loin d’être ennuyantes, bien au contraire. L’auteure nous présente un monde magique très riche un peu à la Harry Potter (ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire !) qui m’a réellement conquise.

L’intrigue est d’une simplicité enchanteresse. Même si l’histoire est au départ prévisible (notamment par rapport aux événements liés à la mère de Coco), le chapitre se clôt sur une note de suspense qui m’a donné affreusement envie de découvrir la suite. J’ai enchaîné les pages, guidée par la magie, la poésie et l’aventure qui s’en échappent.

L’histoire s’adresse à tout le monde, tous âges confondus. Kamome Shirahama mêle astucieusement maturité et innocence grâce à un mystérieux personnage masqué et effrayant et grâce à l’enthousiasme de Coco, émerveillée par la magie qui danse devant ses yeux de petite fille. Cette ambivalence et ce contraste ajoutent de la profondeur à l’histoire pour créer un équilibre parfait : ni trop enfantin, ni trop sérieux et saupoudré de mystère.

Les personnages sont tous très expressifs et possèdent leur design et leur psychologie propre. Parmi eux, l’on retrouve notamment Kieffrey, le maître bienveillant, Agathe, une jeune sorcière extrêmement douée en magie mais terriblement froide, agaçante et hautaine, et notre héroïne, Coco, enfantine mais déterminée et très volontaire. Les décors tout comme les expressions des personnages sont travaillées avec brio, rendant l’œuvre d’autant plus travaillée, belle et minitieuse. J’ai un faible pour ces mangas au style secrètement recherché, avec des petits détails magnifiquement bien réalisés.

Au-delà des détails, les illustrations sont réellement magnifiques. Ce point est à mon sens primordial. C’est souvent ce qui va faire pencher mon cœur de lectrice vers l’achat (ou non). Et, pour le bel objet -manga- et les magnifiques dessins qu’il renferme, je n’hésiterai pas une seconde à acheter la saga entière.

L’Atelier des sorciers est vraiment une très belle découverte à tous points de vue. Le premier tome est à la fois riche et prenant. Je le conseille sans hésitation aux adeptes de magie et aux autres lecteurs curieux !

 E X T R A I T S

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 réflexions sur “Avis | L’Atelier des sorciers t1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s