Avis | Alyson

Alyson – Julien Cordier
440 pages

« Shaï est une étudiante de 17 ans très stricte avec elle-même. Passionnée de sciences naturelles, celle-ci aspire à devenir une des plus grandes chirurgiennes de sa génération. Malheureusement, malgré tous ses efforts pour tracer sa propre voie, la plupart des gens la connaissent comme étant la petite fille d’Alyson Hach, légende vivante de Hollywood, la seule actrice à avoir obtenu cinq Oscars dans toute l’histoire du cinéma.
Mais ce jour-là, sa vie bascule lorsque Lèv, son meilleur ami d’enfance, réapparaît dans sa vie et qu’elle découvre, par hasard, une incohérence génétique entre les groupes sanguins de sa mère et de ses grands-parents.

Quel est donc ce terrible secret que détient Alyson ?

Bien décidée à découvrir la vérité, Shaï est loin d’imaginer que toute cette histoire a commencé en France, sur la Côte d’Azur, en 2008, lorsque sa grand-mère a rencontré Frédéric, un jeune Français venant du futur, qui va remettre en question sa notion de possible et d’impossible…

Et si vous pouviez remonter le temps et rencontrer l’actrice de vos rêves avant que celle-ci ne devienne célèbre…
Que feriez-vous ?
»

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 90.21.199.240-5d387b38d01f4.png

« Un histoire pleine de rebondissements qui donne envie de croire au destin. »
Aline Zanin – La plume d’Aline

Lorsque Julien Cordier m’a proposé de lire son roman, j’ai tout de suite été conquise par la morale et l’espoir qu’il partage. L’auteur a tout de suite annoncé la couleur en mentionnant l’importance de l’espoir et de la motivation pour parvenir à réaliser ses rêves.

Sheï, petite fille modèle mais curieuse, cherche à découvrir la vérité sur le passé de sa grand-mère adorée, Alyson, ancienne actrice de renom. S’en suit alors le récit d’une vie passée relatée par des flashback et interrompu de temps en temps par le présent.

Alyson est une romance à teneur fantastique. En temps normal, je nourris beaucoup de préjugés sur les romances et j’ai du mal à m’intéresser à l’histoire et à pénétrer dans l’action que je trouve souvent très plate et vide. Pourtant, ici j’ai plutôt bien accroché. En effet, même si la thématique de l’amour est très présente, elle est nuancée et amoindrie par à la toile de fond : un voyage temporel. Ce sujet-ci m’a interpelée et a su faire naître puis conserver mon intérêt. Le domaine du voyage temporel, de son impossibilité ou non, soulève diverses questions auxquelles j’ai adoré me confronter. Si je pouvais revenir en arrière, changerais-je mes actions ? Si je modifiais mes actions, de quoi mon présent serait-il alors constitué ?

Évidemment, la fluidité de l’écriture y est également pour beaucoup. Le roman est écrit simplement mais très joliment. Il est presque difficile de croire qu’il s’agit là du tout premier roman de l’auteur (qui commence fort avec un écrit de près de 450 pages!). Les allers et venues dans le temps auraient pu perdre le lecteur mais il n’en fût rien pour ma part. L’écriture est très rythmée et accroît le suspens. De nombreux rebondissements ont lieu et j’ai toujours eu, sans aucune exception, envie de les découvrir. L’auteur arrive toujours à préserver une part de mystère quant aux actions de ses personnages.

Les personnages sont tous attachants. Ils possèdent leurs caractères propres ce qui révèle un vrai travail de la part de l’écrivain. Ils se retrouvent confrontés à des situations complexes et j’ai trouvé cela très intéressant de confronter des points de vue et réactions qui différent selon les personnages. Cela illustre avec brio la diversité de comportements qui pourraient se manifester dans la société si cette histoire prenait vie.

Pour terminer cette chronique en beauté, je vais m’attarder sur la couverture du roman. A première vue, je l’ai trouvée assez originale, agréable et jolie. Elle illustre divers éléments de l’histoire de manière très judicieuse. La couverture prend réellement tout son sens une fois le livre terminé, et c’est un point que j’ai fortement apprécié.

E X T R A I T

« Au sommet, la vue était imprenable. Des roches à perte de vue surplombaient la ville de Toulon et la Méditerranée régnait en guise d’arrière plan paradisiaque. Côte à côte au bord du précipice, tous deux savouraient la sensation d’espace et de liberté incroyable. Le moment était unique. Le vide imposant à quelques centimètres d’eux aiguisait leurs sens et la sensation qu’ils avaient de leurs corps. Ils se sentaient minuscules face à l’immensité de la nature.

Fred observa Alyson du coin de l’œil. Sa magnifique chevelure rousse ondulait au rythme du vent. C’était si bon de la sentir près de lui qu’il ne put s’empêcher de sourire. Haut sur la montagne, loin de tout et de tout le monde, Alyson près de lui, il se sentait en paix avec l’univers tout entier. »

Une réflexion sur “Avis | Alyson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s