Avis | Étés qui demeurent

Étés qui demeurent – Amira Amri

210 pages

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est 4mgv.png

« Étés qui demeurent est un recueil de 50 poèmes courts qui vous emmènera ailleurs et vous laissera avec un sentiment de douceur et d’apaisement. C’est un voyage à travers des fragments de vie, souvenirs de paysages, de sensations, de rencontres et de séparations. »

Lire la suite »

Avis | C’est fait

C’est fait Patrick Jacquemin

110 pages

« En ce contexte d’un monde voué
au bas penchant du gain
je me suis lancé
j’ai trimé grave
promis la lune
baissé les prix
défié les grands
reçu des coups
construit sur l’herbe
pollué l’air
l’esprit engourdi obsédé
par la fièvre heureuse du commerce
par la soif de réussite
et le monde pouvait gémir ou mugir
je ne l’entendais pas »

Lire la suite »

Avis | Le petit monsieur

Le petit monsieur Orianne Lallemand & Anne Isabelle Le Touzé

32 pages

« Dans sa grande maison au bord de la mer, un vieux monsieur vit seul. Il mène une petite vie bien tranquille, bien rangée, sans surprises. Un jour, un bateau plein de réfugiés débarque sur la plage du village. Un événement qui inquiète les habitants qui vont devoir les accueillir pendant un temps. Qui sont ces étrangers ? Que vont-ils devenir ? Sur un coup de tête, le petit monsieur propose d’héberger une des familles en détresse. Un petit « oui » qui va bouleverser sa vie et celle des autres… »


Lire la suite »

Avis | Musc

Musc – Claire Poirson

86 pages

« Quel est le masculin de « muse » ? Il n’y en a pas. La muse est nécessairement femme ; c’est ce que nous inculque la langue française. Et depuis Pétrarque, c’est ce que l’histoire poétique a choisi de garder. »

🥀🔥

« Quel est le masculin de « muse » ? J’ai opté pour « musc » : le musc est un parfum animal, entêtant, curatif, excitant. Ce recueil est un ensemble de textes dédiés à quelques-uns des hommes qui ont jalonné ma vie : de la rencontre d’un soir à l’amour passion, de l’érotisme brut à l’amour doux, j’ai voulu y témoigner de mon histoire de femme. Je remercie mes muscs de m’avoir prêté leurs plumes. »

Lire la suite »

Avis | La légende de Larry Hoover

La légende de Larry Hoover – Alan Alfredo Geday

358 pages

« Sous le pont de Brooklyn, c’est le lieu de l’interdit. C’est aussi le lieu où l’on discute de la fausse démocratie. Le lieu des complots, des menaces, des espoirs et des secrets. Le lieu des gens de rien qui veulent faire changer le cours des choses. Des gens en colère ou en perdition. Les réunions, on les fait en cachette, parfois même à la sauvette lorsque l’on entend une sirène qui approche. Les policiers font la ronde et embarquent quelquefois des ennemis de l’ordre social, ou tout du moins des noirs qui restent trop tard hors du ghetto et qui se rassemblent autour d’un baril. Personne ne sait ce qui s’est déroulé par le passé sous le pont de Brooklyn. Il y a bien des légendes et des rumeurs, mais seule l’East River connaît la vérité. C’est l’histoire des bas-fonds qui se chante dans le frémissement de l’eau. »

Lire la suite »

Avis | Labyrinthes

Labyrinthes – Christy The Poet

81 pages

« Il n’y a pas de fin à l’amour comme à la tristesse, on se perd dans nos émotions comme on se perdrait dans un labyrinthe. Le recueil poétique de Christy the poet, Labyrinthes, se décline en trois chapitres illustrés qui viennent présenter le cœur des poèmes qui les composent. L’amour, la tristesse, la peur, la douleur, la solitude, la dépression, les TOC, le bonheur, la colère… Sa poésie exprime la beauté des émotions. Ce livre est un secret qu’elle vous partage, ce livre est un mystère qu’elle vous offre. »

Lire la suite »

Avis | Life In Debug Mode (tome 1)

Life in Debug Mode: Tome 1 – Yann Piquet

308 pages

« Et si la mort était une seconde chance ? Lorsque Lilian trouve la mort au cours d’un incendie et a la possibilité de se réincarner dans un nouveau monde, il y voit l’opportunité de vivre enfin selon sa véritable nature : c’est sous la forme d’une fillette de dix ans, prénommée Lilianne, qu’il choisit de renaître. Alors que le processus de réincarnation se révèle plus complexe que prévu, Lilianne reçoit depuis l’au-delà les conseils d’un assistant vocal. Grâce à son aide, elle apprend peu à peu à maîtriser la magie, la botanique et la médecine, et développe des talents de guérisseuse exceptionnels. Aux côtés de Tuc et Laï, des jumeaux qu’elle a arrachés aux griffes d’impitoyables bandits, Lilianne découvre son nouvel univers et les nombreux dangers qu’il recèle. Ses pouvoirs seront-ils suffisants pour affronter les démons, les monstres et les maladies mystérieuses qui se dresseront sur sa route ? »

Lire la suite »

Avis | Comme une lettre à ton ombre

Comme une lettre à ton ombre – A.J.B Minime Jr

210 pages

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est 4mgv.png

« Bel ami Bel-ami ! laisse-moi te parler de l’amour en chœur : Celui qui fait, avec grâce, éclore les bourgeons de cœur ; Laisse-moi te décrire… cet art d’incarner le bonheur, D’écrire avec frénésie ce livre dont nous sommes les auteurs.
— Cloe Demeter »

« Va, aviez-vous dit, va essaimer les printemps des Hespérides… livre cette lettre à chaque ombre, au creux de chaque coeur… et dis-leur que le verbe est le plus grand des navires, qu’il transporte tout. »

Chacun de nous a en elle, en lui, le pouvoir de refaçonner le monde…

Lire la suite »

Avis | Chanson douce

Chanson douce – Leila Slimani

227 pages

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est 4mgv.png

« Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.. »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 4mgv.png
Lire la suite »

Avis | Cosmos

Cosmos – Ahmed Elalfy

227 pages

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est 4mgv.png

« Quête d’absolu / de liberté, de puissance, de mystique – folies juvéniles, nées du feu intarissable, éternel d’un poète aux abois. Les hautes solitudes, les hauts désirs, les hautes sensations / toutes les bassesses de l’insoutenable extase, les égarements vifs d’une âme en pleine divagation – tous les vertiges de la faim, de la soif / les souffrances inouïes, les maudits bonheurs, les satanées ambitions ! / Hallucinations, forces, rages et ardentes paix – arrogances ! / poésie. »

Lire la suite »